Enseignement

Les établissements d’enseignement doivent aborder la question de l’autisme à deux niveaux :

  • D’une part accueillir correctement des élèves porteurs d’affections de santé et handicaps, dont l’autisme,
  • D’autre part participer à la sensibilisation de leurs élèves sur ce sujet. Ceux-ci par la suite rencontreront des personnes autistes dans leur vie professionnelle et une sensibilisation précoce facilitera ces futurs contacts.

Des situations et problèmes spécifiques

Les établissements d’enseignement général et supérieur peuvent accueillir des jeunes autistes ayant la capacité intellectuelle de suivre des études, jusqu’à un niveau bac+5 ou au-delà. Des autistes de haut niveau et autistes asperger vont jusqu’au doctorat ou cumulent plusieurs cursus de haut niveau.

Leurs difficultés sociales, comportementales et de communication n’en sont pas moindres pour autant. Le haut niveau n’efface pas l’autisme. La vie étudiante s’effectue dans un espace public large incluant de nombreuses situations sociales, les cours bien sûr, et aussi des travaux pratiques collectifs qui sont notés, la restauration, l’autonomie sur un campus, des transports en commun. Peuvent se développer des complications telles que des TOC.

Le contact avec les enseignants et le personnel de direction des études et d’administration peut receler d’autres types d’écueils : savoir expliquer ses difficultés et son comportement inhabituel, régulariser sa situation administrative auprès de l’établissement, justifier les accrocs de compréhension et de communication, etc. Ces difficultés peuvent dans certains cas mener à des pénalisations involontaires et illégitimes dans la notation, des blocages de droits d’accès à des lieux (salles de cours et TP) et des services (Internet, intranet, etc.) du fait de maladresses inattendus de la part d’élèves de ce niveau.

La solution viendra d’actions de sensibilisation suivies de formation des personnels ayant la responsabilité des élèves. Nous pouvons aussi vous aider à réaliser des documents d’information qui seront diffusés dans l’établissement, des affichages dans les lieux fréquentés par les élèves ou les professeurs et personnels.

Préparer les futurs cadres d’entreprise

Beaucoup des élèves de l’enseignement supérieur auront des responsabilités professionnelles en entreprise. Ils deviendront à leur tour des acteurs importants dans la vie active des personnes handicapées et notamment des autistes.

Les cursus d’établissements supérieurs, qu’il s’agisse d’universités ou d’écoles privées ou publiques, préparent intensivement les étudiants à la vie professionnelle. Cela se fait par les stages en entreprise ainsi qu’à travers des conférences données par des dirigeants de divers secteurs ou experts de sujets particuliers. Les étudiants découvrent ainsi les enjeux des entreprises, leur stratégie, leur positionnement de marché, l’enjeu des ressources humaines et du management. Plus tard ils deviendront les décisionnaires de ces questions.

Une sensibilisation pour le futur

La sensibilisation dans le cadre des études va donc jouer un rôle important, et l’accueil que nous avons connu avec Talent d’As tant par les établissements que par les élèves montre le grand intérêt pour ce rôle de transmission.

Nous proposons donc d’une part des prestations à l’égard du corps enseignant et administratif pour l’accueil et l’accompagnement des élèves autistes, ainsi que des présentations spécifiques construites avant tout pour les élèves, sur les enjeux de l’autisme dans l’entreprise. (voir sur ce sujet les pages entreprises ici à)

Publicités